Retrouvailles à Vicam

Extraits de l'article paru dans la revue papier

Paroles de Vícam "Fragment du livre Paroles de Vícam, par Joani Hocquengheim, interventions de la Première Rencontre des peuples indiens d'Amérique, à paraître aux éditions Rue des Cascades." Première Rencontre des Peuples Indigènes d’Amérique - Octobre 2007.

"We, Mohawks, have an alliance, the Iroquois Confederacy, with our brothers Onondaga, Cayuga, Seneca, Tuscarora, Oneida. We are struggling. We are struggling against the corporations in Canada and the United States..."

Surprise de l’anglais, choc de l’intonation yankee, la langue de l’Empire tout proche, la langue des touristes, du business, des films et de la pub à la télé, celle de la Border Patrol et du patron des migrants, objet de toutes les ironies et rancœurs, aux antipodes de la passion ambiante, de l’atmosphère militante, latine et anti-impérialiste. Sur le terrain de foot, au milieu de la lande du Sonora, tout au nord du Mexique, deux Amériques que sépare le grand mur de Bush, s'écoutent et se regardent. A l'appel du Congrès National Indigène et des zapatistes, les délégations de 66 peuples indiens de douze pays du continent se sont donné rendez-vous dans la communauté yaqui de Vícam, ce jeudi 11 octobre, et entament un tour d'horizon qui va du nord au sud pour "dire qui ils sont, d’où ils viennent, quelle est leur histoire, leur chemin, leur situation actuelle”. Face au podium, sous une grande bâche, quelques deux mille personnes se sont répartis les sièges et l’ombre. Les conversations se sont tues, le silence se fait pour entendre l’autre versant de l’histoire. Au côté de l'oratrice, un interprète donne la traduction en espagnol (...)