Les conditions de la question : qu’est-ce que la philosophie ?

  • warning: Illegal string offset 'data' in /var/www/vhosts/revue-chimeres.fr/httpdocs/drupal_chimeres/includes/tablesort.inc on line 110.
  • warning: Illegal string offset 'data' in /var/www/vhosts/revue-chimeres.fr/httpdocs/drupal_chimeres/includes/tablesort.inc on line 110.

« PEUT-ETRE PEUT-ON POSER LA QUESTION : qu’est-ce que la philosophie ? que tard quand vient la vieillesse, et l’heure de parler concrètement. C’est une question qu’on pose quand on n’a plus rien à demander, mais ses conséquences peuvent être considérables. Auparavant on la posait, on ne cessait pas de la poser, mais c’était trop artificiel, trop abstrait, on l’exposait, on la dominait plus qu’on n’était happé par elle. Il y a des cas où la vieillesse donne, non pas une éternelle jeunesse, mais au contraire une souveraine liberté, une nécessité pure où l’on jouit d’un moment de grâce entre la vie et la mort, et où toutes les pièces de la machine se combinent pour envoyer dans l’avenir un trait qui traverse les âges : Turner, Monet, Matisse. Turner vieux a acquis ou conquis le droit de mener la peinture sur un chemin désert et sans retour, qui ne se distingue plus d’une dernière question. De même en philosophie, la Critique du jugement, de Kant, est une oeuvre de vieillesse, une oeuvre déchaînée derrière laquelle ne cesseront de courir ses descendants. [...] »

Fragment de l'article complet (voir PDF)

Fichier attachéTaille
08chi09.pdf21.39 Ko