Chimères n° 21 : Les machines architecturales de Shin Takamatsu

par Félix Guattari

Introduction : L’architecture comme production de subjectivités, par Christian Girard.

Une énorme locomotive de béton plantée dans Kyoto : machine immobile, introvertie, puissante, ARK est une clinique dentaire construite en 1983 par l’architecte Shin Takamatsu. Cette oeuvre a ébranlé le champ architectural un peu comme le machinisme de Le Corbusier a pu le faire en son temps. Interpréter, et par là réduire, l’architecture par la métaphore, ou tout autre instrument sémiotico-linguistique, ne convient pas plus à un décryptage des réalisations de Shin Takamatsu qu’à celles de Le Corbusier. La clinique ARK excède une problématique du sens. L’édifice joue plutôt le rôle d’un vecteur de subjectivation d’une rare intensité, qui met en question les présupposés humanistes dont l’architecture, comme discipline, est encore lestée.

L’intérêt de Félix Guattari pour l’architecture n’a rien d’étonnant : qu’on songe à Mille plateaux où la dimension spatiale est pratiquement présente à toutes les pages, sous de multiples instances. Il a même participé activement à une équipe de projet, en 1987, dans le cadre du concours d’idées pour le « Symbole France-Japon » (1). Il fréquentait de nombreux architectes, dont Shin Takamatsu, l’un des plus percutants des années 80, auquel il a consacré le texte qui suit (2).

Ce texte illustre, comme une véritable monographie, « L’énonciation architecturale » de Cartographies schizoanalytiques (Galilée, 1989), dans laquelle Guattari assigne à l’architecte la tâche d’avoir « à analyser certaines fonctions spécifiques de subjectivations » et lui donne le rôle, « en compagnie de nombreux autres opérateurs sociaux et culturels, de relais essentiel au sein d’agencements d’énonciation à tête multiple, capables d’assumer analytiquement et pragmatiquement les productions contemporaines de subjectivité ». (...)

1. « Les paravents », projet pour le concours du « Symbole France-Japon » organisé par l’INA (1987), équipe : F. du Castel, Ch. Girard, F. Guattari, J. Kalman, H. Suzuki.

2. Exposition « Europalia 89, Japan in Belgium », catalogue Transfiguration (Bruxelles, Centre belge de la bande dessinée, anciens magasins Waucquez). F. Guattari : « Les machines architecturales de Shin Takamatsu ». p. 99-107.

Voir aussi