Publié en mars 1991

L’hétérogenèse machinique

par Félix Guattari
Une conception créationniste de la machine - qu’elle soit scientifique, théorique, esthétique ou informationnelle - reconsidère les fondements philosophiques de l’ontologie. Il n’est plus alors d’énonciateur universel mais une multiplicité de subjectivités partielles qui ne cessent de s’affirmer dans leur hétérogenèse. Ces opérateurs ont une portée éthico-politique, car ils remettent l’accent sur des praxis possibles, que ce soit dans le domaine des affects, des percepts ou des concepts.
Voir sur le site du CAIRN :
https://www.cairn.info/revue-chimeres-1991-1-page-78.htm
Publié dans le numéro

Chimères n°11 - Varia