Publié en décembre 1990

La vérité et les formes juridiques

par Michel Foucault , Plinio Walder Prado , Françoise Routhier
Dans une conférence prononcée au Brésil, en 1973, Michel Foucault soutient l’idée que la tragédie d’Œdipe Roi inaugure une phase seconde de l’histoire de la recherche de la vérité. Dans la pièce, ce qui est en cause, selon lui, c’est le maintien au pouvoir du tyran archaïque, dont le modèle historique est le roi assyrien, celui qui concentre sur sa personne à la fois la toute-puissance et l’exercice solitaire du savoir, et qui, pour ces raisons, ne veut entendre ni les dieux ni le peuple. Œdipe est le dernier de ceux qui pour savoir trop ne savent rien parce qu’ils peuvent trop. Il devient aussi superflu que le sera pour Platon le sophiste, professionnel du pouvoir politique et du savoir. A partir de sa destitution naît le mythe de l’incompatibilité du pouvoir et du savoir.
Voir sur le site du CAIRN :
https://www.cairn.info/revue-chimeres-1990-3-page-8.htm
Publié dans le numéro

Chimères n°10 - Varia