Publié en juillet 2021

Mauvais rêves

par Marido Garnier
Publié dans le numéro

Chimères n°98 - Mauvais rêves

Ce numéro de Chimères est traversé par des spectres, des « entités hantantes » revisitées d’après les Notes sur le fantôme d’Abraham et Törok  ; par les ombres grises de la nuit du 14 mars 2018 où fut assassinée Marielle Franco dans le Brésil pré-Bolsonaro. Des incendies en jalonnent la lecture : celui du Musée national de Rio de Janeiro, celui du film Incendies de Denis Villeneuve (2010) dont les images font songer au Liban dévasté et à l’actuel embrasement du ciel en Palestine et en Israël. En contrepoint, la thématique de la réparation (« je rêve donc j’existe ») y dessine des lignes de faille, des interstices, des ouvertures retraçables dans les agencements libres des oreillers de Daniel Cabanis. Il n’est pas question de cesser de rêver ni de cesser de lire des libres-livres, comme le dit l’apprenti-psychiatre Barnabé.
Un animal psychopompe tient ici lieu de guide des égaré.e.s : la vache. Étrange ou familier, un petit cheptel (moins de mille) se glisse entre les pages  ; elles sont en bordée, libres de toute machine à traire, pas toutes vaccinées mais ivres de leur décomposition par le dessin de Bianca Saldine. La vache à petit a, ou l’animal queue donc je suis. Ensemble elles broutent-pensent ce qui vient. Il n’est pas certain qu’elles soient bien gardées.